Jean Pierre Attal

Jean-Pierre Attal explore les mécanismes qui sous-tendent les milieux urbains et leurs structures architecturales. À l’image de l’ethnographe, il recueille dans un premier temps les données brutes sur le terrain. Les tours, les bureaux, les escalators constituent son corpus et sont autant de lieux de passages et de flux marqués par l’économie du tertiaire.

Philippe Calandre

Meta Locus, Isola Nova, Kepler 452b, sont autant de noms étranges qui peuplent l’univers de Philippe Calandre. Car avant l’image, il y a le nom, énigmatique qui réveille des souvenirs de livres et de films de science fiction.

Gilles Desroziers

Dans les œuvres de Gilles Desrozier, l’onirisme s’empare du réel.
Prenant appui sur le support photographique issu de ses voyages de par le monde, il superpose, fragmente, décompose, recompose ses images et s’affranchit des codes classiques de la photographie.

Olivia et Vincent Goutal

À la fois auteurs et acteurs, Olivia et Vincent Goutal prêtent régulièrement leur visage pour explorer les eaux troubles de l’identité de l’homme moderne, que ce soit dans les décors feutrés d’un monde urbain ou dans une nature sauvage.

Pierre Ollier

Séquencées pour former une narration presque cinématographique, les images de Pierre Ollier sont d’une troublante beauté et relèvent plus de la quête identitaire que du road movie. On y devine le silence et la solitude du photographe/narrateur qui attend le moment propice pour fixer cette lumière poudreuse et dorée si particulière.

Jean-Martin Barbut