Julie de Waroquier

Rêvalités

« Ses teintes ont la couleur du temps et se souviennent de la séduction du Polaroid. Sa lumière, dont on ne sait d’où elle vient, baigne tout d’une tendresse infinie et impalpable. Chacune des images de Julie de Waroquier se présente comme une petite histoire qu’il est impossible de résumer en mots et qui en appelle simplement à notre imagination, à un voyage dans une fantaisie douce et immatérielle. Il y a là du rêve, sans doute, de la vision au sens où l’on parle de visionnaire et non de point de vue. Un appel à la contemplation, une invite à abandonner une forme de rationalité pour accéder à l’impossible et en profiter.

Tout est fabriqué, factice même, mais par ce pouvoir qu’a la photographie de nous obliger à penser – à savoir – que quelque chose de matériel exista avant elle pour qu’elle puisse se produire devant nos yeux, nous reconnaissons des jambes, un plancher, des espaces, une pomme, des papillons, un oiseau, une épaule ou une montgolfière. Nous les reconnaissons, mais le traitement de la couleur, tout aussi artificielle – à la limite indéfinissable du chromo, ou d’un vieillissement numérique de la palette – que les situations sont vraisemblables, nous pousse vers le sentiment que les rêves, ces images purement mentales et immatérielles, peuvent se figer devant nos yeux. Réalisation par la machine d’un vieux rêve de l’homme.

Si les images sont impossibles à dater, puisqu’elles conjuguent l’évocation d’un avant – vêtements, couleurs – et l’impression d’une familiarité, elles s’imposent comme un travail d’illustration de quelque chose qui ne veut pas se dire. L’essentiel reste que le mystère de l’ensemble, l’énigme comme règle, une fluidité qui fait que nous n’avons prise sur rien, que tout nous échappe, que, finalement, alors que l’image est bien fixe, là devant nos yeux, elle s’écoule, comme le fait le temps.

D’où cette étrange impression que tout flotte, que rien ne dépend de l’attraction terrestre, que nous ne pouvons guère qu’imaginer. Convoquer la magie, en appeler à l’inconscient pour le sonder dans le rêve.

Baignées d’échos d’enfance, les historiettes sous forme d’énigme de Julie de Waroquier se situent clairement dans la perspective et de l’illustration et d’un refus de la représentation du réel tel qu’il se présente en général sous nos yeux. Le numérique lui permet de donner à voir et, en même temps, de s’échapper du réel et de sa représentation fidèle telle que la projetait la photographie à ses débuts. Restent cette légèreté, ces couleurs, cette entreprise hésitant entre montrer et dépasser, sans verser dans le surréalisme mais sans dépendre vraiment de ce qui est. L’énigme. »

Christian Caujolle

Biographie

Née en 1989, vit et travaille à Lyon

Distinctions:

2015 Finaliste Prix Picto de la Mode
2015 Prix Focus Photo la – Top 20 finalist
2014 Finaliste Bourse du Talent #59
2013 Grand Prix de Découverte International Fine Art Photography Award : Grand Prix Juror Award of Merit
2013 Lauréate « Mode et beauté » des Photographies de l’Année
2013 Lauréate du concours Autoportrait par le Prix de la Photographie Paris (Px3)
2013 Prix Arte Laguna, sélectionnée dans la catégorie « Moins de 25 ans »
2012 Lauréate du prix SFR Jeunes Talents pour les Rencontres d’Arles
2012 Lauréate du prix International Emerging Artist Award
2011 30 Under 30 Women photographers
2010 Lauréate pour la Correspondance Visuelle (Compétence Photo)

Livres:

2013 : “Co/Opérateurs”, ouvrage collectif issu du parcours “Écriture et photographie“ dirigé par l’École Nationale Supérieure de la Photographie et l’École Normale Supérieure.
2013 : « Surreal Photography: Creating The Impossible », ouvrage collectif publié chez Focal Press.
2012 : Monographie “Rêvalités” publiée aux Editions KnowWare.

Sélection d’expositions:

2017
-Rêvalités – Expo solo, Blank Wall Gallery (Athènes, Grêce)
-Exposition collective – Musée des Arts Photographiques (Tampa, Etats-Unis)
-Mondes intérieurs – Rencontres Photographiques d’Ingré (Ingré, Fr)
-Rêvalités – Festival photographique de Moncoutant (Moncoutant, Fr)
-Métaphores – Exposition collective, Fisheye Gallery (Arles, Fr)
-Rêvalités – Nuits Photographiques, Bibliothèque Nationale du Royaume du Maroc (Rabat, Maroc)
-Métaphores – Exposition collective, Galerie du Clud des DA (Arles, Fr)
-Métaphores – Exposition collective, Fisheye Gallery (Paris, Fr)
-Le meilleur des mondes – Reclaim Photography festival (Dudley, Royaume-Uni)
-Exposition collective – ViewPoint Gallery (Halifax, Canada)
LibArty, Exposition collective (Lyon, Fr)
-Rêvalités – Salon Photo international de Riedisheim (Fr)
-Daylighted – Exposition collective, Hôtel Phoenix (San Francisco, États-Unis)
-Rêvalités – L’atelier de Charles (Metz, Fr)
-Les faux-semblants – Salon Mont d’Or Photos, invitée d’honneur (Fr)

2016
-Habiter – Festival Confrontations Gessiennes (Gex, Fr)
-Habiter – Festival PhotoGraphisme (La Loupe, Fr)
-Geometry – Exposition collective, Galerie Jadite. (New York, États-Unis)
-Rêvalités – Rencontres du Rivatoria, invitée d’honneur (Jassans-Riottier, Fr)
-Rêvalités – Festival Luchon en Photos (Luchon, Fr)
-Dreamalities – Mois de la Photo (art fair)
-Rêves ou réalités – Exposition en duo, Galerie Blin plus Blin. (Paris, Fr)
-Femmes, événement Carré Rive Gauche. (Paris, Fr)
-Staging and revelation – Group show, AFK Gallery. (Lisbon, Portugal)
-Enfance – Exposition collective, A Smith Gallery. (Johnson City, États-Unis)
-Red – Exposition collective, A Smith Gallery. (Johnson City, États-Unis)
-Exposition collective – Hôtel Marron de Meillonnas. (Bourg-en-Bresse, Fr)
-Group show – Hôtel Marron de Meillonnas.
-Rêvalités (projection) – Festival Regards. (Villeneuve-la-Rivière, Fr)
-Image Contact – Photographe invitée. (Miribel, Fr)
-Terra Miti – Exposition collective, Château Angioino-Aragonese. (Agropoli, Italie)
-Gala de photographie – Exposition collective. (Linz, Autriche)

2015
-Fotofever – Carrousel du Louvre. (Paris, Fr)
-Rêves ou réalités – Exposition en duo, Galerie Blin plus Blin. (Montfort l’Amaury, Fr)
-Gala de photographie – Exposition collective. (Linz, Autriche)
-Terra Miti – Exposition collective, Château Angioino-Aragonese. (Agropoli, Italie)
-Rêvalités – Festival du Regard (Saint-Germain-en-Laye, Fr)
-Doppelgänger – Photo Basel, stand Focus Photo LA. (Bâle, Suisse)
-L’art du songe – Exposition collective, Château de Lavardens. (Lavardens, Fr)
-Salon d’art de Salzbourg – Galerie Trajceski. (Salzbourg, Autriche)
-Grand Prix Photo Saint-Tropez – Exposition des lauréats. (St-Tropez, Fr)
-Just an illusion – Exposition collective par 2ArtAngels, Galerie Anne & Just Jaeckin. (Paris, Fr)